fbpx

Handicap Logement

L’ouest de Saumur: Bientôt 32 logements adaptés

L’entreprise Mobicap prévoit de construire une résidence de 32 appartements pour personnes à mobilité réduite, rue de la Brete, à Saumur. Elle a déposé le permis de construire. Pour l’instant, la résidence n’est qu’un projet. Un projet parmi les 130 qu’ont les membres de l’entreprise Mobicap à travers la France. Ils ont déjà déposé le permis […]

L’entreprise Mobicap prévoit de construire une résidence de 32 appartements pour personnes à mobilité réduite, rue de la Brete, à Saumur. Elle a déposé le permis de construire.

Pour l’instant, la résidence n’est qu’un projet. Un projet parmi les 130 qu’ont les membres de l’entreprise Mobicap à travers la France.

Ils ont déjà déposé le permis de construire pour le 250 rue de la Brete, à Saumur.

Mobicap veut y construire une résidence de 32 appartements (20 T2 et 12 T3) destinés aux personnes à mobilité réduite.

« Toute personne touchée par de la perte d’autonomie, un handicap physique ou mental, peut faire une demande, quel que soit son âge » indique Myriam MALIDOR, directrice commerciale de Mobicap.

« Nous sommes l’intermédiaire entre la maison et le foyer pour personnes handicapées ou l’EHPAD. » une seule limite : les locataires doivent être en capacité de vivre de manière autonome. « Ce n’est pas un établissement médical » insiste-t-elle

Les logements seront en partie meublés, mais les locataires peuvent venir avec leurs propres meubles, s’ils préfèrent- et équipés : des douches à l’italienne, aucune poignée à tourner pour ouvrir la baie vitrée ni de seuil à franchir pour aller sur le balcon et surtout de la « domotique évolutive » explique Myriam MALIDOR.

« C’est-à-dire que si le handicap de la personne s’alourdit, l’accompagnement électronique et automatisé peut évoluer en fonction de ses besoins. » Chaque logement se compose d’une entrée, d’un salon, d’une cuisine, d’une salle de bain, d’un balcon privatif et d’une ou deux chambres.

Une conciergerie digitale 24 heures sur 24

Dans la résidence, un local sera réservé à un service d’aide à la personne.

« Nous allons travailler avec des entreprises locales, que nous n’avons pas encore choisies, explique Christophe CLAMAGERAN, le président fondateur de Mobicap. Elles prendront en charge les portages de repas, l’aide à domicile, le ménage, les entretiens d’espaces verts… », de plus une conciergerie digitale, pour gérer la résidence à distance, permettra d’alerter 24 heures sur 24 si une urgence survient.

Située à deux pas des commerces, d’une pharmacie, proche du centre-ville la résidence aura pour but de « respecter le besoin de liberté et d’autonomie » de ses locataires.

Un parking et un jardin leur offriront « du calme et du confort  ils seront libres de faire ce qu’ils veulent, recevoir des proches, partir en vacances… Ils pourront vivre normalement, au cœur de la ville ».

À partir de 900€ par mois

La construction devrait commencer, si tout se passe bien, à la fin de l’été. Elle sera rapide: « Ce sont des constructions modulaires en bois, c’est-à-dire que les blocs sont construits en ce moment, et sur place il n’y aura plus qu’à assembler »  précise Christophe CLAMAGERAN. Ce système permettra de voir la résidence sortir de terre en quelques mois seulement : les premiers locataires devraient emménager en avril ou en mai 2022.

Les inscriptions sont d’ores et déjà ouvertes, depuis un mois. « On a 18 % de remplissage de personnes s’étant pré-inscrites, note Myriam MALIDOR. On priorise les personnes selon leur degré d’urgence, avec une inquiétude forte sur le sentiment de solitude ». Pourront être accueillis des couples ou des personnes vivant avec leurs enfants: : un logement n’est pas réservé exclusivement à une seule personne, selon les préférences du locataire. Le loyer varie de 900€ par mois pour un T2 à 1350€ par mois pour un T3

À savoir : 130 résidences d’ici cinq ans

Mobicap dépensera un peu plus de 5 millions d’euros pour édifier sa résidence. Sans aucune subvention publique. Un choix assumé par l’entreprise, créée en 2018, qui financera l’intégralité de ses 130 chantiers avec des fonds privés. « On cible 130 villes moyennes, d’un peu plus de 15 000 habitants, bénéficiant d’une belle qualité de vie », lâche Christophe CLAMAGERAN, le président fondateur de Mobicap, qui emploie 12 salariés.

Les premières résidences sortiront de terre à Abbeville (Somme) et à Louviers (Eure), en Septembre.

Au total, 5 seront terminées à la fin de l’année. « On espère terminer les 130 constructions dans les cinq ans à venir. On n’en a lancé dix-huit et une quarantaine est à l’étude. « 

Article réalisé par Aurelie Berland pour l’Ouest de Saumur

https://media.ouest-france.fr/v1/pictures/c173558b5c66b4d3767a79a4a99c3fdc-logo-CO-1200x630.png?client_id=cmsfront&sign=39a3de9750748bc523be36fa08ac0a11504b563412fe8a571f99a3b6776b4e32

 

 

22-04-2021
Retour au blog